Une loi de l’empathie

Une sculpture intitulée Empathie, Schiwago, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0&gt;, via Wikimedia Commons, légèrement retouchée.

Une longue expérience dans le métier de psychothérapeute nous permet parfois de trouver, dans les recoins les moins fréquentés de la profession, des phénomènes récurrents qui ne font pas partie du mainstream mais sont néanmoins importants.

Je puis donc affirmer qu’il y a une loi de la psychothérapie, non enseignée dans la plupart des écoles mais néanmoins fondamentale, et qu’on pourrait formuler ainsi :

EC = 1 / VT

  • E est l’empathie
  • C est une mesure de la capacité
  • V est la vessie
  • T est une mesure de la tension

Formulée de manière plus conventionnelle, ça donne ceci : « la capacité d’empathie est inversement proportionnelle à la tension de la vessie ».

À bon entendeur et entendeuse, salut!

2 commentaires sur “Une loi de l’empathie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s